Rechercher
  • Eva & Gildas

SWARA YOGA


Le mot Sanskrit Swara signifie "son" ou "note".

C'est aussi le flux continu de l'air à travers une narine.

YOGA signifie UNION, donc le Swara yoga est une science de l'atteinte d'une conscience cosmique à travers le contrôle et la manipulation de la respiration.


Il est lié au pranayama (exercices de contrôle de la respiration), mais plus large que celui-ci, car le yoga Swara intègre également une compréhension des activités solaires, lunaires et saisonnières, ainsi que de la condition physique et mentale du yogi. En tant que tel, ses pratiques et sa théorie sont plus étendues et complètes.


D'après les yogis, on ne compte pas les nombres d'années sur terre, mais plutôt le nombre de respirations qu'on prend dans une vie.

Concernant le nombre de respirations par minute en l'état habituel, c'est à dire en dehors des exercices respiratoires conscients, si l'homme fait trois respirations en une minute, il se porte très bien. Plus la rapidité de la respiration augmente, plus la chance d'être bien portant diminue.


Le yoga Swara est un type de yoga qui met l'accent sur l'étude, le contrôle et la manipulation de la respiration comme moyen d'atteindre la réalisation de soi.

Siva Swarodaya», un ancien texte tantrique sanscrit enseigne que le yoga Swara est utile pour initier toute action. Cela peut inclure se réveiller, manger, prendre un bain et étudier.

Le yoga Swara explique qu'il existe trois swaras, ou modes de respiration, et qu'ils ont tous des applications spécifiques liées aux nadis (il y aurait 72,000 nadis ou circuits énergétiques et nerveux reliés à notre corps) :

Lorsque la respiration par la narine gauche est fluide, cela indique que l'énergie du mental ou "chitta" (ou "Tchi") est prédominant et l'énergie pratique est plus faible..

  1. Ida nadi – respiration uniquement par la narine gauche. Ceci est suggéré comme pertinent pour le lancement d'un travail de charité, les voyages longue distance, la récitation de livres saints, le chant de mantras et d'autres activités pieuses.

Lorsque la respiration par la narine droite est fluide, les forces pratiques sont augmentées et l'aspect mental plus faible.

  1. Pingla nadi – respirer uniquement par la narine droite. Ceci est recommandé pour toutes les activités très difficiles ou difficiles, telles que certains types d'études, les actes d'agression, l'escalade de montagnes et les voyages de courte distance. C'est aussi pour les actes qui satisfont les sens.

Lorsque les deux narines respirent ensemble en unisson, cela indique l'énergie spirituelle, la force d'atma, est en marche.

  1. Sushumna nadi – respiration par les deux narines. Ceci est recommandé pour le culte et les activités de dévotion.

Le yoga Swara a également des applications pour la guérison, et il est recommandé qu'au premier signe de perturbation, la narine dominante pour la respiration soit changée pour aider le corps et l'esprit à revenir en équilibre.


En effet, regardons quelques faits intéressants sur la respiration :


Il existe dans l'organisme deux processus constants : celui de destruction (catabolisme) et celui de construction (anabolisme). Le gaz carbonique et la vapeur d'eau, rejetés lors de l'expiration, sont les produits ultimes de la destruction.

Ainsi, la force vient par la respiration qui permet à la fois l'oxygénation des tissus et l'absorption de cette force vitale ou prana.


Qu'est-ce que la Respiration profonde ?


Nous savons que les poumons contiennent plus de 3 000 cm3 d'air ; dans certains cas même jusqu'à 4 000 à 5 000 cm3.

Dans la respiration profonde, il reste environ 800 cm3 dans les poumons, ce qui permet de réguler la température de l'air qui rentre et de les préserver du froid. Cependant, dans la respiration ordinaire, qui est très superficielle, l'homme n'inspire et n'expire que 350, 400 ou 500 cm3 d'air, tandis que l'air intérieur résiduel non modifié, reste inchangé.

Comment avec une telle respiration l'homme peut-il être sain, vigoureux, spirituel, avoir une forte mémoire, une intelligence claire et être bien disposé ? Avec une semblable respiration, tous les organes s'appauvrissent en prana et dégénèrent peu à peu ; ainsi apparait la vieillesse prématurée.


En outre, la respiration superficielle et rapide influe non seulement sur la santé physique mais aussi psychiquement, car l'homme n'a pas les conditions favorables pour le développement normal de son intellect, de ses sens et de sa volonté.

Par cette respiration incomplète, les impuretés ne sont pas éliminées des poumons et provoquent différentes maladies.

Plus on retient consciemment l'air dans les poumons par une inspiration profonde, plus il pénètre en eux et plus on absorbe de prana.


Le rythme de la respiration


L'homme doit inspirer l'air lentement et le sentir pénétrer dans les lobes et les alvéoles pulmonaires. Dans la respiration lente et profonde, le sang pénètre régulièrement dans tous les tissus capillaires des poumons et, en même temps, une quantité suffisante d'air est absorbée.


Combien fait-on de respirations par minute ?


L'idéal étant de ralentir son rythme à 4 respirations par minute.

L'homme qui ne respire pas bien fait vingt respirations par minute.

La respiration de tous les hommes impatients est irrégulière.

La respiration des hommes patients est profonde et non superficielle.

Plus one st calme et plus la respiration est profonde et lente.

Par contre, plus on est nerveux et plus la respiration devient superficielle et rapide.


Il y a beaucoup d'exercices pour la respiration que vous pouvez pratiquer lors de cours de Hatha yoga notamment. ou trouver sous formes de vidéos ou enseignements sur l'internet.


Sources : Formation de Patrick Nolfo sur le Respiration

et divers articles et recherches sur le Swara yoga.









8 vues

YOGA4LIFE
Eva : 06 16 23 30 80
Gildas : 06 67 69 31 89

7 avenue Philippe Auguste 75011 Paris

  • Facebook